Nuno Oliviera

 

Retour

Nuno Oliveira (né à Lisbonne le 23 juin 1925 et décédé le 2 février 1989) est un cavalier portugais.

Nuno Oliveira fut l'élève de Joaquim Goncalves de Miranda, enseignant de l'école royale portugaise, dans l'esprit de la tradition de l'école de Versailles. Grand lecteur de maîtres classiques, il possède une culture équestre encyclopédique qui dépasse toute frontière, tout nationalisme. Ses principaux inspirateurs seront La Guérinière, Steinbrecht et Baucher. Il perçoit dans ses lectures une unité fondamentale entre ces différents maîtres. Son école et ses principes sont l'expression directe des socles de l'art équestre : la légèreté et l'amour du cheval. Le virtuose a enseigné à des centaines d'élèves dans le monde entier, faisant preuve d'un talent pédagogique rare et plus longuement à Santo Adriaò et à Avessada (Portugal). Il a écrit de nombreux ouvrages sur la pratique et la réflexion de l'art équestre et a entretenu une correspondance pendant trente ans avec l'écuyer français Michel Henriquet. Antoine Decoux, un de ses plus fidèle disciples, a entrepris de trier et publier après sa mort les conseils que le maître a prodigués toute sa vie pour ne pas perdre cette mine de conseils pertinents et précieux. Il décèdera avant d'avoir fini mais Madame Laurenty reprendra le flambeau et l'ouvrage Paroles du maître sortira en 2007, complétant les écrits foisonnants de Nuño Oliveira.

« Seul l'homme qui aime le cheval, qui le comprend et qui le sent, peut posséder le tact équestre.»

Nuno Oliveira, 1965


« Il y a deux catégories d’écuyers, ceux qui utilisent le cheval comme un instrument technique

et ceux qui l’aiment et lui laissent exprimer le brillant dont il est capable »

Nuno Oliveira, 1961

" Délaissez un peu la technique et montez avec votre coeur."

« On a tendance, de nos jours, à oublier que l'équitation est un art. Or, l'art n'existe pas sans amour. Mais celui qui n'a pas la discipline nécessaire et qui ne possède pas la technique ne peut prétendre à l'art. L'art, c'est la sublimation de la technique par l'amour. L'amour, afin qu'après la mort du cheval, vous ayez gardé en votre cœur le souvenir de cette entente, de ces sensations qui ont quand même élevé votre esprit au-dessus des misères d'une vie humaine. »


« Faites du cheval un compagnon et non un esclave, vous verrez quel ami extraordinaire il est. »

"L'art équestre, c'est l'art pour le cavalier de rester tranquille et de garder son cheval droit."

« Il y a deux choses en équitation : la technique et l'âme. »

"L'art équestre commence par la perfection des choses simples."