James Fillis

 

Retour

 



James Fillis (1834-1913) était un cavalier de dressage français né à Londres.


Biographie[modifier]Élève de François Caron et de l'écuyer de cirque Victor Franconi (1811-1897), il fut écuyer en chef de l'école de cavalerie de Saint-Pétersbourg. Continuateur de l'école de François Baucher, il commenta et approfondit notamment l'usage des flexions dans le dressage équestre. On attribue à Georges Clemenceau, dont il fut l'enseignant et l'ami, la rédaction de ses Principes de dressage et d'équitation.

On lui attribue également la paternité du galop sur trois jambes et du galop en arrière.

Œuvres[modifier]Principes de dressage et d'équitation (1890)
Journal de dressage (1903) (ISBN 2 85893 186 0)
Règlement pour le dressage du cheval d’armes (pour la cavalerie russe)
Citations[modifier]« Le principe fondamental, c'est qu'il faut rechercher l'équilibre. »
« Depuis quelque temps, il est question de dames qui montent à califourchon. Outre que l’amazone perd ainsi toute grâce féminine, il n’y a rien de moins pratique. Que manque-t-il en général aux cavaliers ? L’assiette, c’est-à-dire la solidité. L’assiette manquera bien plus encore aux femmes qui ont la cuisse ronde et beaucoup moins énergique que l’homme. Il est bien inutile de discuter longtemps là-dessus. Les chevaux qui ne sont pas courtisans, feront faire de telles chutes à celles qui voudront pratiquer ce nouveau genre d’équitation qu’elles ne tarderont pas à y renoncer. »